Faire une recherche

Actualités, ressources, marchés, documenthèque etc.

FR

Contact
Accueil Prestations FAQ

Réalisation des études d'impact environnemental et social (EIES) dans le cadre de la construction de sept (07) arènes culturelles à Abomey, Porto-novo, Ouidah, Lokossa, Parakou, Kouande et Natitingou Lot 2 : Arènes culturelles à Ouidah, Lokossa, Parakou et Kouande

Réalisation des études d'impact environnemental et social (EIES) dans le cadre de la construction de sept (07) arènes culturelles à Abomey, Porto-novo, Ouidah, Lokossa, Parakou, Kouande et Natitingou Lot 2 : Arènes culturelles à Ouidah, Lokossa, Parakou et Kouande

Catégorie : Rapports d'Etude et d'Impact Environnemental et Social

Le Gouvernement du Bénin, dans son programme d’actions, a inscrit au titre des projets phares, celui relatif à doter certaines Communes du Bénin, des infrastructures et équipements aux normes et standards internationaux destinés à faire la promotion des arts et la culture.

Au nombre des communes bénéficiaires de ces infrastructures et équipements aux normes et standards internationaux connus sous le nom d’ARÈNE, figure celle de Lokossa.

Le projet vise à promouvoir les activités culturelles et artistiques dans la Commune de Lokossa. Il s’agit de faire de cette arène un espace de loisirs, d’insertion et d’éducation populaire, de soutien aux créations artistiques et culturelles et un pôle de diffusion et d’innovation socio-culturelle.

Composante essentielle du Programme d’Action du Gouvernement, ce projet vise à hisser la commune de Lokossa au rang des Communes disposant d’infrastructures aux normes et standards internationaux. Mais c’est surtout la jeunesse qui est visée par ce projet dont la finalité est de mettre à sa disposition un cadre moderne pour des activités ludiques saines.

La réalisation de cette infrastructure permettra de promouvoir des espaces de diffusion des créations artistiques, des spectacles vivants dédiés essentiellement à la jeunesse et au secteur de la culture. Ces espaces accueilleront des activités professionnelles et amateurs destinées au grand public.

Pour permette la réalisation des travaux à temps et dans les règles de l’art, le Conseil des ministres du mercredi 02 septembre 2020 avait autorisé la sélection de cabinets d’architecture de l’arène pour des missions de maîtrise d’œuvre en vue de la construction desdites infrastructures. Cette sélection est le résultat de consultations aux plans national et international, des architectes réputés en matière de conception, d’études et contrôles d’infrastructures culturelles et d’équipements socio-éducatifs et culturels.

La mise en œuvre de ce projet est une preuve que le Gouvernement s’est résolu d’accorder une place de choix aux activités culturelles et à l’épanouissement de la jeunesse dans notre pays. Cette initiative de construction de l’arène culturelle de Lokossa participera au développement de ladite Commune, à l’épanouissement de la population et à la révélation de talents artistiques et culturels.

Vu l’importance des investissements entrant dans le cadre de la réalisation de ce projet dans la Commune de Lokossa, les travaux à réaliser engendreront des impacts sur les plans social, économique et environnemental aussi bien lors des travaux que pendant l’exploitation de l’arène.

Etant donné que la concrétisation d’un tel projet aura nécessairement des impacts sur l’environnement, le Maître de l’ouvrage a prévu la présente étude d’évaluation environnementale en vue d’optimiser la maîtrise des enjeux environnementaux et sociaux du projet.

La méthodologie de réalisation de l’Etude d’Impact Environnemental et Social a consisté en :

  • la collaboration avec les différents acteurs liés au projet dans la Commune de Lokossa ;
  • la présentation du contexte et la justification du projet ;
  • la description du projet et de ses enjeux environnementaux ;
  • la description du cadre politique, juridique et institutionnel des Etudes d’Impact sur l’Environnement au Bénin ;
  • la description du site d’accueil du projet ;
  • les consultations du public ;
  • l’élaboration d’un Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES).

Des mesures d’atténuation des impacts négatifs recensés ont été proposées, tant pour les éléments du milieu biophysique que du milieu humain.

Ces mesures d’atténuation sont contenues dans le PGES, et un Plan de Surveillance et de Suivi (PSS) est proposé afin de pérenniser les investissements.

 

Par : SOCIETE DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES ET DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (SIRAT-SA)

Ouvrir document

20

139 pages